Luca et le jeu de mot superbe

Luca, poète roumain s’est démarqué de ses contemporains par une certaine originalité dans le style d’écriture où il a privilégié le jeu avec les mots, en les maniant de toutes façons possibles. Personne n’oubliera la voix de Gherasim Luca pendant qu’il joue son poème le plus célèbre “Passionnément, Passionnément” qui est une performance poétique et théâtrale dans son genre tout aussi originale qu’absolument inédite. Ce n’est pas ce qu’il a écrit d’unique en tant que vers de toutes sortes dans lesquels le mot est le personnage principal du vers déclamé sur scène ou simplement lu. Donc, « je t’aime passionnément, Je t’aime passionnément » est le pléonasme rhétorique qui fascine celui qui le lit ou l’écoute sans se lasser.

Mais avant d’arriver à cette prodigieuse manière d’ouvrir les mots et d’y pénétrer à travers les coupes faites par la répétition acoustique sur la langue, Gherasim Luca a parcouru un itinéraire aussi original que cruel dans sa vision révolutionnaire de la Roumanie et a fini par se suicider de la manière la plus inattendue presque de la même manière dont il a usé des mots pour fabriquer ses vers.